Travail à temps partiel et prévoyance. Comment éviter les lacunes.

 
  • Les personnes qui travaillent moins ont souvent des lacunes en matière de prévoyance.
  • Les femmes, en particulier, sont fréquemment concernées.
  • Dans la plupart des cas, vous pouvez facilement combler les lacunes de votre prévoyance.
Avoir un jour par semaine rien que pour soi. Passer les après-midis avec les enfants. Terminer enfin son master. Les bonnes raisons de travailler à temps partiel sont légion, et heureusement, les employeurs l'accordent de plus en plus. Mais d'importantes lacunes en matière de prévoyance peuvent apparaître. Nous vous montrons ici comment y remédier.
Avoir un vendredi sur deux de libre. Si vous travaillez à moins de 100 % dans votre activité principale, on parle de temps partiel. Aussi séduisant que cela puisse paraître, ce n'est pas sans inconvénients. Le travail à temps partiel réduit la prévoyance vieillesse ainsi que la couverture des risques en cas de maladie et d'accident, peu importe que vous soyez payé(e) à l'heure ou au mois. En effet, la réduction du salaire peut entraîner des pertes financières en cas de maladie ou d'accident, mais aussi à la retraite. Et vous devez impérativement les compenser.
Vous souhaitez travailler moins aujourd'hui? Pensez aussi à demain. En effet, la plupart du temps, votre décision de travailler à temps partiel a également une incidence sur votre prévoyance vieillesse. Les femmes en particulier travaillent souvent à temps partiel et effectuent en parallèle un travail non rémunéré dans le ménage ou en s'occupant des enfants, ce qui se ressent surtout dans la caisse de pensions.

Si on cotise moins, on reçoit moins au bout du compte. Ce principe s'applique également à l'assurance vieillesse et survivants (AVS), cette assurance destinée à couvrir les besoins vitaux si vous ne pouvez plus les assumer vous-même en raison de l'âge, du décès ou de l'invalidité.

La rente mensuelle complète est comprise entre CHF 1195.– et CHF 2390.–, en fonction de votre revenu moyen, des bonifications pour tâches éducatives et/ou d'assistance et du fait que vous ayez ou non toujours payé vos cotisations. Le travail à temps partiel est synonyme de perte de revenus et entraîne donc rapidement une diminution des prestations, car pour chaque année de cotisation manquante, votre rente AVS est réduite de 2,3%. Veillez donc à verser la cotisation annuelle minimale, qui s'élève actuellement (au 1.1.2022) à CHF 503.–.

Le mieux est de demander régulièrement à votre caisse de compensation un extrait de votre compte individuel AVS (extrait CI). Vous pourrez y voir le montant que vous avez déjà versé. Si vous constatez une lacune de cotisation, vous pouvez la combler dans les cinq ans en effectuant un versement complémentaire. 

Remarque: si vous travaillez à temps partiel et que vous vous occupez d'enfants ou de parents nécessitant des soins, vous pouvez faire valoir des bonifications pour tâches éducatives ou d'assistance auprès de l'AVS. Et ainsi augmenter vos prestations de retraite. Vous trouverez de plus amples informations dans notre guide sur le 1er pilier.

Un travail est un travail. Les personnes qui travaillent à temps partiel sont également assurées dans la caisse de pensions, ou prévoyance professionnelle. Les prestations de la caisse de pensions sont destinées à compléter les prestations de l'AVS afin que vous puissiez conserver votre niveau de vie habituel à la retraite, quel que soit le taux d'activité auquel vous avez travaillé.
L'assurance dans le cadre de la prévoyance professionnelle, obligatoire, est régie par la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Elle commence lorsque vous débutez un emploi dont la durée n'est pas limitée à trois mois, et se termine lorsque

  • vous atteignez l'âge ordinaire de la retraite, c'est-à-dire 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes
  • vous gagnez moins de CHF 21 510.– par an (état au 1.1.2022) et n'atteignez donc pas le seuil d'entrée LPP
  • vos rapports de travail sont résiliés

Autrement dit: en cas de travail à temps partiel, le montant de votre salaire annuel est déterminant pour le 2e pilier. S'il est inférieur à CHF 21 510.–, vous n'atteignez pas le seuil d'entrée et vous n'êtes pas du tout assuré(e). S'il est supérieur à ce montant, votre salaire annuel est soumis à ce que l'on appelle une «déduction de coordination». Selon le salaire, il ne reste pas grand-chose après la déduction et le travail à temps partiel a un effet négatif sur votre retraite. Certaines caisses de pensions appliquent toutefois des règles moins strictes; il vaut donc la peine de jeter un coup d'œil aux règlements correspondants de votre employeur, notamment si vous travaillez à temps partiel.
Pour en savoir plus, consultez notre.

Moins de travail aujourd'hui signifie malheureusement aussi moins d'argent demain. Afin que le renoncement ne soit pas trop grand par la suite, il faut absolument investir le montant maximal dans le 3e pilier malgré le temps partiel. En effet, la prévoyance privée vous permet de combler d'éventuelles lacunes tout en économisant des impôts. Vous trouverez des informations détaillées dans notre guide sur la prévoyance privée.

À la piscine avec les enfants, à la bibliothèque avec votre mémoire de master ou au café avec le journal. Grâce à nos conseils, vous allez pouvoir travailler à temps partiel encore plus sereinement:

  • Afin d'éviter des lacunes dans l'AVS/AI à long terme, vous devriez commander régulièrement votre extrait de CI et compenser les éventuelles lacunes de cotisation dans les cinq ans.
  • Il vaut également la peine de jeter régulièrement un coup d'œil à votre certificat de caisse de pensions et aux prestations assurées. Vous pourrez effectuer des achats volontaires en cas de lacunes.
  • Les cotisations au 3e pilier sont également possibles et utiles en cas de travail à temps partiel. La cotisation maximale du 3e pilier est la même pour les employés à temps partiel que pour tous les autres, à savoir CHF 6883.– par an (état au 1.1.2022).
 Que vous travailliez à temps plein ou à temps partiel, la loi suisse sur l'assurance-accidents (LAA) veille à ce que les employés soient toujours assurés contre les accidents et les maladies professionnelles. Et si vous travaillez plus de huit heures par semaine chez le même employeur, également contre les accidents non professionnels. Si vous travaillez moins, vous devez vous en occuper vous-même. Il convient toutefois de noter que le taux d'indemnités journalières et le montant de la rente dépendent fortement du gain assuré, qui est naturellement réduit dans le cas d'une activité à temps partiel par rapport à une activité à temps plein.

Être indépendant signifie que vous n'avez pas d'employeur qui règle la prévoyance pour vous. Et que vous devez le faire vous-même.

Dans le 1er pilier, ou prévoyance étatique, vous êtes toujours assuré(e) dans le cadre de l'AVS et de l'AI, mais vous n'êtes plus assuré(e) à titre obligatoire auprès des autres assurances. Il est toutefois recommandé de conclure une assurance facultative contre les accidents dans le cadre de la loi sur l'assurance-accidents. Le cas échéant, il vaut également la peine de conclure une assurance d'indemnités journalières en cas de maladie, qui versera des indemnités journalières en cas d'incapacité de travail pour cause de maladie et prendra aussi en charge vos frais professionnels.

Dans le 2e pilier, ou prévoyance professionnelle, vous pouvez aussi vous assurer si le règlement de l'institution de prévoyance le prévoit.

Le 3e pilier, ou prévoyance privée, avec ses avantages fiscaux, vous est également ouvert si vous travaillez à temps partiel en tant qu'indépendant en Suisse. Le montant que les indépendants peuvent verser au 3e pilier dépend de leur affiliation ou non à une caisse de pensions.

Vous êtes affilié(e)? Vous pouvez alors verser le montant maximal pour les employés avec caisse de pensions de CHF 6883.– (état au 1.1.2022) et le déduire de votre revenu imposable.

Vous n'êtes pas affilié(e)? Dans ce cas, vous pouvez verser 20 % de votre revenu net, mais au maximum CHF 34 416.– par an (état au 1.1.2022).

Pour en savoir plus sur les assurances et la prévoyance vieillesse pour les indépendants, consultez notre guide.

Travailler à temps partiel signifie aussi prendre des vacances à temps partiel. Mais comment calcule-t-on les jours de congé à temps partiel?

Le nombre de jours de vacances auquel vous avez droit dépend de votre modèle de travail. Si vous travaillez 4 jours à temps plein par semaine, vous avez droit à 80 % des jours de vacances des travailleurs à temps plein. Si le nombre de jours de vacances est de 25, cela fait donc 20 jours complets.

En revanche, si vous travaillez 5 jours par semaine, 6,4 heures par jour, votre crédit de vacances, pour 25 jours de vacances, correspond à 25 jours de travail à temps partiel à 6,4 heures par jour.

Quoi qu'il en soit, profitez pleinement de chaque jour et de chaque heure de votre temps partiel.

Patrick, DIgital Specialist, Allianz Suisse
Geoffrey
Gestionnaire de segment Senior Prévoyance/placements
Geoffrey travaille dans le secteur des assurances depuis plus de 20 ans. C'est un expert pour toutes les questions concernant l'assurance-vie et les produits de placement, notamment en rapport avec la prévoyance vieillesse et la planification de la retraite. Geoffrey aime passer son temps libre dans les montagnes ou dans des pays lointains
L’assurance optimale pour vous?
Nous la trouverons ensemble lors d’un entretien personnel.
Conseils individuels en matière de prévoyance
Qu’est-ce qui est le plus judicieux pour vous? Grâce à notre assistant digital, découvrez directement le type de prévoyance qui vous convient.

Découvrir le type de prévoyance
Vérifiez vos connaissances de prévoyance avec notre quiz. Sans inscription. Sans données personnelles. Avec seulement 5 minutes de votre temps.
 
Découvrir maintenant
CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Nos assurances vie et prévoyance
Il n’est jamais trop tôt pour penser à demain. Trouvez la couverture financière qui vous convient. Aperçu de nos solutions.

Épargner et investir
Épargner est toujours judicieux. Ensemble, nous identifions la solution de prévoyance qui vous convient le mieux.
Demain, aujourd’hui sera déjà hier. Pourquoi il n’est jamais trop tôt pour commencer à épargner pour sa retraite.
Suivez-nous