Cyberharcèlement.
De quoi s'agit-il et comment s'en protéger?

  • Le cyberharcèlement ne concerne pas que les enfants et les adolescents.
  • Le déplacement de la communication vers le digital abaisse le seuil d'inhibition en cas d'agression.
  • Les attaques de cyberharcèlement durables pèsent sur le moral... et sur le porte-monnaie.
Commentaires insultants. Diffusion de photos embarrassantes. Envoi de menaces anonymes. Les violences numériques revêtent des formes multiples. Et font beaucoup de victimes. Nous vous montrons ce que vous pouvez faire et comment vous protéger, vous et vos proches, contre le cyberharcèlement.

Internet a aussi radicalement transformé notre communication. Et pas toujours a bon escient. En effet, la facilité d'accès, la distance physique et l'anonymat supposé abaissent le seuil d'inhibition pour insulter, menacer ou ridiculiser autrui.

Le cyberharcèlement est devenu l'un des principaux dangers sur Internet. Il passe notamment par des insultes, des menaces, des humiliations ou des attaques via des smartphones, des e-mails, des sites Web, des forums, des chats et des communautés. Mais aussi par le vol d'identité pour causer du tort sous une fausse identité. Avec des conséquences parfois très graves.

Les possibilités infinies d'Internet ont donné naissance à de multiples variantes de cyberharcèlement, Voici les principaux types de cyberharcèlement:

  • stalking: harcèlement obsessionnel par des tentatives de prise de contact, des commentaires et des messages, par exemple en cas d'amour déçu
  • cybermenaces: menaces de violence physique pouvant aller jusqu'à la menace de mort, ou exercice de pression psychologique
  • dénigrement: diffusion de rumeurs, de mensonges, de photos et de vidéos portant atteinte à la réputation
  • doxing: divulgation de données personnelles d'une personne, telles que son adresse physique, sans son consentement
  • exclusion: mise à l'écart active de personnes dans des groupes sur les réseaux sociaux, les messageries ou dans des jeux en ligne
  • flaming: provocations et insultes
  • fraping: intrusion dans les médias sociaux d'une personne pour y effectuer de fausses publications en son nom
  • grooming: tentatives de prise de contact par des adultes (généralement de sexe masculin) sous une fausse identité afin de convaincre des enfants de les rencontrer en personne
  • harcèlement: insultes répétées par des messages blessants, des expressions grossières et des propos dégradants
  • usurpation d'identité: publication de faux contenus, censés provenir des personnes concernées, mais diffusés en leur nom par usurpation d'identité ou avec de faux profils
  • outing ou trickery: obtention et divulgation d'informations privées, compromettantes ou préjudiciables à la réputation sous couvert de confidentialité ou d'une fausse identité
Internet n'est plus un espace de non-droit depuis longtemps et, selon les faits en cause, le cyberharcèlement peut être considéré comme un délit. Le droit pénal suisse prévoit par exemple des peines en cas de violation de la sphère privée avec des appareils d'enregistrement ou d'intrusion non autorisée dans un système de traitement de données. Mais les menaces et les insultes aussi peuvent constituer des infractions pénales au sens du CP. Ainsi, toute personne qui répand de manière répétée des rumeurs malveillantes sur quelqu'un dans les médias sociaux, diffuse une vidéo particulièrement embarrassante ou pirate le compte d'un tiers en volant son mot de passe est punissable selon la loi suisse et peut être poursuivie.

Vous ou une personne de votre entourage avez été victime d'une attaque de cyberharcèlement? Réagissez rapidement et fermement:

  • Conservez les preuves. Faites des captures d'écrans, enregistrez des historiques de chat, des SMS, des noms d'utilisateur, etc. 
  • Prenez contact avec l'auteur des faits. Souvent, il ou elle exprimera des remords lors d'une confrontation.
  • Faites appel à une aide extérieure si le harcèlement se poursuit. Adressez-vous par exemple à un centre de consultation pour victimes ou à un service de conseil à la jeunesse de votre lieu de résidence. 
  • Envisagez de porter plainte à la police ou pénalement.
Les motifs de cyberharcèlement sont nombreux et les dommages psychologiques, mais aussi matériels causés par le cyberharcèlement peuvent être importants. Conclure une assurance cyber est un bon moyen de s'en protéger. Notre dummy protection en ligne et des achats, par exemple, intègre également une cyberprotection: nous fournissons et payons des spécialistes qui supprimeront ou écarteront les contenus critiques. Et nous organisons une aide psychologique pour les personnes concernées. Suivez aussi les conseils suivants pour éviter d'en arriver à de telles extrémités. 
  • Acquisition de compétences médiatiques: parlez avec votre enfant des opportunités mais aussi des dangers d'Internet. Consultez la brochure gratuite dummy My little Safebook. Pour les enfants de moins de 12 ans, il existe une brochure gratuite intitulée dummy «Il était une fois...Internet».
  • Encouragez votre enfant à se confier à vous. Expliquez-lui qu'il peut et doit vous parler s'il est victime de harcèlement sur les médias sociaux ou s'il se rend compte que d'autres enfants sont harcelés. 
  • N'ayez pas peur d'aborder le sujet du cyberharcèlement, même si vous avez vous-même peu de compétences techniques en matière d'utilisation d'ordinateurs portables, de tablettes et de smartphones.  
  • Utilisez des mots de passe sûrs pour vos comptes en ligne et ne les révélez à personne
  • Protégez votre vie privée et ne divulguez pas de données ou d'informations sensibles
  • Dans les médias sociaux, n'acceptez que les demandes d'amitié de personnes que vous connaissez dans la vie réelle.
  • Soyez prudents dans le réglage des paramètres de confidentialité sur les médias sociaux.
  • Faites attention lorsque vous publiez des photos ou des vidéos. Les photos peuvent également être vues par votre employeur, même des années plus tard, et même après avoir été prétendument supprimées.
  • Renoncez au sexting (échange de photos érotiques). Les photos peuvent ensuite être utilisées comme moyen de pression ou publiées.
Prashika, Product Marketeer Sachversicherungen, Allianz Suisse
Prashika
Product Marketer Assurances de choses
Prashika est diplômée en sciences sociales et médiatiques et travaille dans le secteur des assurances depuis 3 ans. Lorsqu'elle ne pratique pas le yoga, elle aime coudre, cuisiner et chanter. Parfois tout en même temps.
L’assurance optimale pour vous?
Nous la trouverons ensemble lors d’un entretien personnel.
CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Protection en ligne et protection des achats
Notre protection combinée Comptes et activités sur Internet assure vos cartes de crédit et vos comptes lors des achats en ligne, ainsi que vos droits de la personnalité sur Internet.
La cybercriminalité a de multiples visages. Pour en savoir plus sur les formes de cyberattaques (phishing, malware...) et les mesures de protection, cliquez ici.

Protection du ménage

Notre protection du ménage est le complément idéal de l’assurance ménage. Elle réunit une multitude de prestations complémentaires pour toutes les urgences.
Suivez-nous