Louer ou acheter?
Ce que vous devez savoir

En savoir plus sur le thème de l’habitation

Une maison à la campagne ou un appartement au centre-ville? Un bien en propriété ou juste un endroit où dormir? En termes de logement, toute la question est de savoir s’il faut louer ou acheter.

Les deux se défendent. Louer ou acheter un bien immobilier est en fin de compte une question de préférence... et de portefeuille. À vous de bien étudier chaque avantage et chaque inconvénient des deux options. Nous vous aiderons à faire votre choix.

Avant de décider de louer ou d’acheter, vous devez vous poser quelques questions fondamentales et bien définir vos besoins. Pour vous aider à prendre une décision bien réfléchie, nous avons rassemblé pour vous les facteurs les plus importants à prendre en considération ainsi que les avantages et les inconvénients de la location et de l’achat.
Un facteur décisif est l’emplacement du bien immobilier envisagé. Dans les communes où les prix sont relativement bas, l’achat est souvent plus intéressant que la location. En revanche, les acquisitions dans les zones très convoitées depuis longtemps sont souvent onéreuses. Et les prix ont encore augmenté.

Parfois, les choses ne se passent pas comme prévu. Et vous devez à nouveau vendre votre maison ou votre appartement. Plus la situation est bonne, plus ce sera rapide et facile. Avant de vous décider à acheter un bien immobilier, vous devez vous poser les questions suivantes.

  • Dans quel délai le bien pourrait-il être revendu?
  • À quel prix? Comment le marché de l’immobilier va-t-il évoluer?
  • Comment est l’ensoleillement? L’endroit est-il calme? Est-il bien desservi? Est-il proche de commerces, d’un jardin d’enfants, d’une école?
Les taux d’intérêt sont bas actuellement. Mais le financement de l’accession à la propriété est une entreprise de longue haleine. Ne partez donc pas du principe que les taux d’intérêt hypothécaires seront favorables sur toute la période d’emprunt. Dès que les taux d’intérêt augmenteront, les intérêts mensuels que vous payez pour votre prêt hypothécaire pourraient être plus élevés qu’un loyer.
Renseignez-vous sur la charge fiscale générale dans votre future commune et votre futur canton. En principe, les propriétaires paient plus d’impôts. Car en Suisse, la valeur locative est incluse dans le revenu imposable. En contrepartie, vous pouvez déduire de vos impôts les intérêts hypothécaires et les frais d’entretien.
Le Parlement débat depuis un certain temps de l’opportunité de supprimer l’imposition des logements en propriété. Toutefois, une éventuelle modification de la loi ne devrait pas entrer en vigueur avant 2021.
Pour savoir si vous pouvez réaliser votre rêve de devenir propriétaire et assumer financièrement l’achat d’un bien immobilier, vous devez faire le «calcul de la capacité financière». Dans notre exemple, nous prenons l’hypothèse d’un prix d’achat de CHF 1 000 000.–. Au départ, il vous faudra payer au moins 20 % de cette somme (fonds propres). Pour les 80 % restants, le prêteur prendra le relais (hypothèque).
Pour les 20 % de capitaux propres nécessaires, 10 % peuvent provenir de la caisse de pensions (2e pilier). Les 10 % restants doivent être constitués par vos propres moyens. Outre l’épargne et les donations, vous pouvez également utiliser les fonds accumulés dans le cadre du pilier 3a à cette fin.

En plus de cet investissement unique lors de l’achat d’une maison, vous devrez supporter certains frais annuels. D’une part, il vous faudra verser au prêteur des intérêts sur la dette existante (intérêts hypothécaires), d’autre part, vous devrez rembourser le prêt hypothécaire les années suivantes (amortissement).

Dans notre exemple, nous partons du principe d’un remboursement planifié de la dette à 65 % sur 15 ans. Par ailleurs, nous prévoyons un taux d’intérêt moyen de 5 %. Nous voulons ainsi garantir le financement même en cas de hausse des taux d’intérêt. Il faut également prendre en compte d’éventuels frais d’entretien et frais annexes.

Wischen um mehr anzuzeigen

Voici vos dépenses annuelles pour accéder à la propriété:
intérêts hypothécaires de CHF 40 000 (5 % de CHF 800 000)
amortissement de CHF 10 000
frais d’entretien et frais annexes de CHF 10 000 (1 % de CHF 1 000 000)
soit un coût annuel total de CHF 60 000.–

Afin d’éviter le surendettement, le coût annuel total de l’achat de votre maison ne devrait pas excéder un tiers de votre revenu brut. Dans notre exemple, vous devriez donc avoir un revenu annuel de CHF 180 000.–.

Si l’hypothèse de l’achat n’est pas viable, la location sera la bonne option.

Louer ou acheter? Impossible de fournir une réponse générale à cette question. Vous trouverez ci-dessous des conseils qui vous aideront à faire le bon choix. Évaluez votre situation personnelle de manière réaliste. Tous les facteurs mentionnés dans les lignes précédentes doivent être pris en compte. Et réfléchissez bien à ce qui est le plus important pour vous: plus de liberté dans vos quatre murs ou moins d’obligations dans un logement en location? 

Quelle que soit votre décision: nous serons à vos côtés avec nos assurances habitation

Sabine, Segmentmanagerin Nichtleben Privat, Allianz Suisse
Sabine
Gestionnaire de segment Non-vie Privés
Sabine a fait des études en gestion d’entreprise avant de suivre la formation d’assistante d’assurance AFA et travaille chez Allianz depuis plus de 8 ans. C'est une connaisseuse en vin et une passionnée de mode qui s’intéresse aussi aux beaux-arts et trouve le temps de gérer une famille en même temps.
Vous recherchez un immeuble à la hauteur de vos exigences? Parmi nos quelque 19 000 objets, vous trouverez certainement celui qu’il vous faut.
 
De l’espace pour vos rêves
Découvrez si vous pourrez réaliser votre rêve de devenir propriétaire. En quelques clics seulement.
 
Calculez maintenant
L’assurance optimale pour vous?
Nous la trouverons ensemble lors d’un entretien personnel.
Demander un conseil
CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Hypothèques
Quel que soit votre rêve de logement en propriété, nous vous aidons à le réaliser. Avec l’hypothèque qui vous convient.

Assurance rc ménage
Certaines choses vont tout simplement de pair. Comme l’assurance ménage et la couverture responsabilité civile. C’est pourquoi nous proposons une police qui couvre tout – avec un rabais de 10 % sur les primes.
Pour votre chez-soi et tout ce qu’il contient. Découvrez ici des conseils utiles et de précieux guides sur le thème de l’habitation.
Suivez-nous