Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

 

Planifiez votre retraite en toute sérénité.
Avec notre check-list.

  • Souvent, les prestations des 1er et 2e piliers ne sont pas suffisantes pour maintenir votre niveau de vie d'avant la retraite.
  • N'attendez pas pour planifier votre départ si vous voulez être sûr de profiter de votre retraite l'esprit tranquille.
Le système de prévoyance suisse est sous pression. Vos rentes et vos économies suffiront-elles? En planifiant votre retraite aujourd'hui, vous en profiterez mieux demain. Nous avons mis au point une check-list à cet effet. 
De nombreux actifs s'inquiètent de savoir si, une fois à la retraite, ils auront des revenus suffisants. Et leurs craintes sont fondées: demain, les personnes qui partiront à la retraite recevront vraisemblablement moins d'argent que les retraités d'aujourd'hui. Il est de plus en plus rare que les rentes de l'AVS et de la caisse de pensions permettent de maintenir son niveau de vie après le départ à la retraite.
À quoi faut-il faire attention en préparant sa retraite? Quand dois-je commencer à planifier mon départ à la retraite? Quelles sont les démarches à effectuer avant mon départ? Nous récapitulons pour vous les principales étapes de la planification de votre retraite. Grâce à notre check-list retraite, vous saurez exactement quelles démarches accomplir, à quel moment, pour vous garantir des revenus suffisants pour vos vieux jours. 
  • Avant l'âge normal de départ à la retraite, autour de 64-65 ans, vous avez largement le temps d'investir. Vous pouvez donc vous permettre de prendre davantage de risques avec votre épargne. Investissez régulièrement dans une solution de fonds à large assise sous les conseils de gestionnaires de fortune agissant à l'échelle mondiale. Optez plutôt pour une solution peu onéreuse, comme par exemple un portefeuille de titres.
  • Assurez vos économies contre le risque d'invalidité pour être sûr d'atteindre votre objectif d'épargne. 
  • Dressez un tableau d'ensemble de votre patrimoine et de vos dettes (bien résidentiel et autres propriétés immobilières, y compris les hypothèques, comptes d'épargne, fonds de prévoyance du deuxième pilier et du pilier 3a, assurances vie, titres, etc.).
  • Établissez un budget et contrôlez si vos recettes prévisionnelles suffiront à couvrir vos besoins à la retraite. Ainsi, vous saurez de combien vous aurez besoin pour vivre à ce moment-là. Dans l'idéal, demandez à votre caisse de compensation AVS de vous fournir un extrait de compte individuel. Pour connaître la rente de votre caisse de pensions, reportez-vous à votre certificat de prévoyance actuel.
  • Si vous identifiez des lacunes de revenu, déterminez le capital supplémentaire qu'il vous faudra pour les compenser.
  • Trouvez des solutions pour épargner ce capital, par exemple au moyen d'une solution pilier 3a offrant des avantages fiscaux.
  • Cotisez volontairement à la caisse de pensions. En espaçant les versements sur plusieurs années, vous réaliserez des économies d'impôts significatives. C'est encore plus intéressant pour les couples mariés, soumis à l'imposition commune. Si vous souhaitez recevoir votre avoir, rachetez-le au plus tard trois ans avant votre départ à la retraite. Faute de quoi, vous devrez vous acquitter des impôts sur le montant de l'avoir racheté.
  • Si vous êtes propriétaire de votre logement, déterminez si votre capacité financière est garantie après votre départ à la retraite. Cela vous évitera la mauvaise surprise de découvrir que vous ne pouvez plus vous permettre d'être propriétaire.
  • Trouvez un spécialiste de confiance pour vous conseiller en matière de retraite. 
  • Fixez la date de votre départ.
  • Déterminez le montant de l'avoir de caisse de pensions que vous pouvez percevoir sous forme de capital, et quel délai vous devez respecter pour toucher ce capital. Selon les caisses de pensions, ce délai peut atteindre trois ans. Pour plus d'informations, reportez-vous au règlement de votre caisse de pensions.
  • Pesez les avantages et les inconvénients d'un versement sous forme de rente ou de capital. Sur cette base, décidez si vous préférez toucher l'intégralité de la somme sous forme de rente ou en percevoir une partie dans un versement anticipé. Si vous optez pour un versement en capital, informez-en votre caisse de pensions avant l'échéance du délai de notification.
  • Déterminez à quelle date vous souhaitez percevoir vos avoirs de prévoyance au titre des 2e et 3e piliers. En étalant le versement de ces avoirs sur plusieurs années, vous pourrez économiser des milliers de francs sur vos impôts.
  • Interrogez-vous sur votre logement: souhaitez-vous conserver votre maison ou déménager en appartement une fois à la retraite? Être locataire ou propriétaire? Décidez si vous voulez amortir la totalité ou une partie de votre hypothèque. Tenez compte des délais des éventuelles prolongations d'hypothèque peu avant votre départ à la retraite.
  • Recalculez vos objectifs quant à votre patrimoine: devez-vous l'utiliser entièrement pour garantir vos revenus une fois à la retraite, ou pouvez-vous vous permettre d'en mettre une partie de côté pour votre succession? Réévaluez votre stratégie d'investissement et ajustez-la, le cas échéant.
  • Recalculez le budget que vous aviez établi il y a quelques années. Sur cette base, profitez-en pour mettre au point un plan de pension détaillé qui reflète l'évolution de vos revenus, de vos dépenses et de votre patrimoine jusqu'à votre départ à la retraite et après.
  • Pour toutes les décisions importantes, faites-vous conseiller par un spécialiste. Votre conseiller peut se charger de mettre au point pour vous un plan de pension personnalisé. 
  • Restructurez votre patrimoine de manière à garantir la pérennité de vos revenus sur le long terme, et adaptez votre stratégie d'investissement en conséquence.
  • Résiliez votre hypothèque à temps pour pouvoir en rembourser la totalité ou seulement une partie au moment de votre départ à la retraite, selon votre préférence. Pour ce faire, prenez sans attendre contact avec votre prestataire hypothécaire afin de réaliser les ajustements voulus (amortissement, prolongation, etc.).
  • Pensez à votre succession: mettez ceux que vous aimez à l'abri du besoin avec un testament, un contrat de mariage ou un pacte successoral. Vous aurez ainsi la garantie que vos souhaits seront respectés. Planifier votre succession est encore plus important si vous avez décidé de vous faire verser tout ou partie de votre avoir de caisse de pensions. 
  • Informez votre agence AVS de la date de votre départ au minimum six mois avant votre dernier jour de travail, afin de pouvoir toucher le premier versement de votre rente en temps voulu. Même si vous souhaitez repousser le versement de votre rente, il est préférable d'en informer l'AVS sans attendre.
  • Versez la cotisation au pilier 3a correspondant à l'année de votre départ à la retraite, et ce avant le jour de votre départ. Là encore, cela vous permettra d'économiser sur vos impôts. 
  • Concluez une assurance-accidents auprès de la caisse-maladie, car vous n'êtes plus couvert par votre employeur.
  • Si vous souhaitez continuer à travailler au-delà de l'âge ordinaire de la retraite (64 ou 65 ans), vous pouvez repousser le versement de votre rente AVS de cinq ans au maximum. Vous pouvez continuer à cotiser pour le pilier 3a et réaliser des économies d'impôts; jusqu'à 70 ans pour les hommes et 69 ans pour les femmes.
  • Si votre conjoint(e) n'a pas encore atteint l'âge AVS ou qu'il ou elle ne travaille pas, contrôlez s'il ou si elle est redevable de cotisations AVS.
  • Si vous ne l'avez pas encore fait, n'attendez plus pour planifier votre succession. Vous vous assurerez ainsi que votre patrimoine sera transmis selon vos souhaits. Si vous souhaitez transmettre une partie de votre héritage à vos enfants de votre vivant, pensez à l'avancement d'hoirie.
  • Réglez les questions de prévoyance juridique, notamment en établissant un mandat pour cause d'inaptitude et des directives anticipées, pour faire respecter vos volontés au cas où.
  • Adaptez votre plan à l'évolution de votre situation personnelle et du cadre légal. 
  • Déterminez à quelle date, au plus tôt, vous souhaitez percevoir vos prestations de caisse de pensions et votre rente AVS. Votre rente de vieillesse prévisionnelle sera calculée par votre caisse de compensation AVS et votre caisse de pensions en fonction de la date de votre départ à la retraite.
  • Contrôlez s'il est judicieux de demander à l'AVS ou à votre caisse de pensions le versement anticipé de votre rente. Déterminez si des arrangements transitoires sont possibles. Comparez ces éventuels arrangements avec les autres possibilités qui vous permettraient de compenser les lacunes de revenus liées à votre retraite anticipée, p. ex. le versement anticipé de votre avoir au titre du pilier 3a.
  • Après votre départ, annoncez votre situation à votre caisse de compensation AVS. Vous cotiserez en tant que personne sans activité lucrative. Toute lacune de revenus peut avoir pour conséquence une réduction de votre rente AVS. 

Nombre de personnes rêvent d'arrêter de travailler avant l'heure. Mais peu de gens savent combien coûte réellement un départ à la retraite anticipé et connaissent ses conséquences sur les revenus. Là encore, si vous planifiez en avance votre retraite, c'est-à-dire au minimum 10 ans avant, vous disposerez de plus d'options pour préparer votre retraite anticipée, et donc d'une plus grande liberté pour en profiter plus tard. Posez-vous les questions suivantes:

  • Comment vais-je compenser les pertes de revenus liées aux années non travaillées?
  • Quelles seront les conséquences financières sur ma rente AVS? À combien s'élèvent les cotisations AVS pour les personnes sans activité lucrative? Un versement anticipé est-il judicieux?
  • Quelles seront les conséquences quant à ma caisse de pensions? À combien se chiffreront les pertes?
  • Quelles sont les conséquences fiscales si je demande le versement de mon avoir de caisse de pensions sous forme de rente ou de capital, ou les deux? Quelle est la meilleure solution pour moi?
  • Au moment de mon départ anticipé, combien d'argent aurai-je de côté? Quand les indemnités au titre du 3e pilier sont-elles disponibles? Permettront-elles de combler les lacunes de revenus dues à une retraite anticipée?
  • De combien mon épargne sur salaire se trouvera-t-elle diminuée si je planifie une retraite anticipée?
  • Combien vais-je économiser d'impôts sur le revenu du fait de la baisse de mes revenus après mon départ à la retraite?
  • Si je suis propriétaire de mon logement, ma capacité financière est-elle assurée?
  • Enfin, dernier point, mais pas le moindre: après votre retraite anticipée, vos besoins ne seront plus couverts par un budget. Les plus organisés calculent d'eux-mêmes comment ils vont pouvoir couvrir leurs dépenses. Pour tous les autres, nous proposons un conseil personnalisé pour la planification de retraite.
Patrick, DIgital Specialist, Allianz Suisse
Geoffrey
Gestionnaire de segment Senior Prévoyance/placements
Geoffrey travaille dans le secteur des assurances depuis plus de 20 ans. C'est un expert pour toutes les questions concernant l'assurance-vie et les produits de placement, notamment en rapport avec la prévoyance vieillesse et la planification de la retraite. Geoffrey aime passer son temps libre dans les montagnes ou dans des pays lointains
L’assurance optimale pour vous?
Nous la trouverons ensemble lors d’un entretien personnel.
Conseils individuels en matière de prévoyance
Qu’est-ce qui est le plus judicieux pour vous? Grâce à notre assistant digital, découvrez directement le type de prévoyance qui vous convient.

Découvrir le type de prévoyance
Vérifiez vos connaissances de prévoyance avec notre quiz. Sans inscription. Sans données personnelles. Avec seulement 5 minutes de votre temps.
 
Découvrir maintenant
CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER
Le pilier 3a vous permet de planifier votre prévoyance vieillesse tout en réalisant des économies d’impôts. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le montant maximal et sur les modalités de versement et de retrait dans la prévoyance liée.

Assurance épargne Flex Saving
Flex Saving combine la flexibilité d'un compte 3a avec la sécurité d'une assurance, et vous fait profiter d'une rémunération globale attractive.
Considérées comme démodées, les assurances vie sont souvent sous-estimées. Pourtant, elles constituent l’une des meilleures solutions de prévoyance financière.
Suivez-nous