Le 1er pilier – AVS et AI
 

La base.
Le 1er pilier – AVS et AI.

En savoir plus sur la prévoyance

Fini les réunions. Fini les pauses de midi. Fini les «tu peux faire vite s’il te plaît?» Quand vous ne devez ou ne pouvez plus travailler, vous touchez de l’argent pour subvenir à vos besoins. De l’argent de l’État.

Comment ça fonctionne exactement? Vous trouverez la réponse à cette question, et à d’autres, ici.

Le 1er pilier est le fondement du système des trois piliers, à savoir la prévoyance étatique. Il se compose de l’AVS, l’assurance-vieillesse et survivants, et de l’AI, l’assurance-invalidité. Avec le 1er pilier, l’État vous assure un minimum vital pour votre retraite, en cas d’invalidité et, en cas de décès, à vos survivants. Le cas échéant, le 1er pilier prévoit également le versement de prestations complémentaires (PC) ou une allocation pour perte de gain (APG) en cas de service militaire ou de maternité. C’est de cette manière que la Suisse honore ses obligations en tant qu’État-providence. Et que vous pouvez bénéficier de ses prestations.
Les prestations du 1er pilier se divisent en trois parties: les prestations de l’AVS, les prestations de l’AI et l’allocation pour perte de gain. À cela s’ajoutent des prestations complémentaires à l’AVS et à l’AI.
L’assurance-vieillesse et survivants est obligatoire pour toutes les personnes vivant en Suisse. En tant qu’assurance de rente étatique, elle assure de quoi couvrir ses besoins vitaux lors de la retraite et, en cas de décès, verse une rente de survivants au veuf ou à la veuve et aux orphelins. Elle bénéficie ainsi à tout le monde. 
Quand vous atteignez l’âge ordinaire de la retraite, soit 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes, vous avez le droit de toucher une rente de vieillesse AVS. En ce qui concerne les couples mariés ou ayant conclu un partenariat enregistré, les deux rentes AVS sont limitées à 150 % de la rente maximale AVS. 

La perte d’un être cher est lourde de conséquences. Pour que la charge financière soit moins lourde à porter, le conjoint qui a des enfants perçoit une rente de veuf ou de veuve. Les femmes touchent la rente de veuve AVS quand elles ont des enfants ou sont âgées d’au moins 45 ans et que l’union a duré cinq ans au moins. Les hommes reçoivent la rente de veuf jusqu’au 18e anniversaire de leur enfant le plus jeune. En cas de partenariat enregistré, ce sont les règles de la rente de veuf qui s’appliquent.

Les enfants reçoivent en outre une rente d’orphelin quand un de leurs parents est décédé jusqu’à leur 18e anniversaire ou, s’ils font des études, jusqu’à leur 25e anniversaire. Si l’enfant a perdu ses deux parents, il touche deux rentes d’orphelin.

L’assurance-invalidité, en abrégé AI, comprend deux volets: elle fait la distinction entre incapacité de gain temporaire et incapacité de gain permanente. En cas d’invalidité temporaire, vous percevez une indemnité journalière pendant deux ans maximum. Si, après cette durée, le retour au travail n’est pas possible, ou si votre capacité de gain est limitée après votre réintégration professionnelle, vous touchez une rente d’invalidité.

Cela ne va plus: la réintégration professionnelle n’a pas fonctionné. Désormais, tous les assurés souffrant d’une incapacité de gain d’au moins 40% peuvent percevoir une rente d’invalidité. Comme pour la rente AVS, les couples peuvent toucher deux rentes d’invalidité complètes limitées à 150 % du montant maximal.

Les enfants reçoivent en outre une rente pour enfant d’invalide quand un de leurs parents perçoit une rente d’invalidité, jusqu’à leur 18e anniversaire ou, s’ils font des études, jusqu’à leur 25e anniversaire.

Si vous avez besoin d’aide pour les gestes les plus simples du quotidien, vous pouvez bénéficier de prestations supplémentaires pendant autant de temps que nécessaire.
Quand les prestations de l’AVS et de l’AI ne vous permettent pas de couvrir vos besoins vitaux, par exemple parce que vous ne touchez aucun autre revenu et ne disposez pas d’une fortune personnelle, vous pouvez recevoir des prestations complémentaires dans le cadre du 1er pilier.
L’allocation pour perte de gain dédommage les personnes servant dans l’armée, dans le service civil ou la protection civile en cas de perte de gain. Elle est également versée en cas de perte de gain lors de la maternité.
  • Les personnes qui habitent en Suisse.
  • Les personnes qui travaillent en Suisse.
  • Les personnes ayant la nationalité suisse qui travaillent à l’étranger pour la Confédération ou pour des institutions désignées par le Conseil fédéral.

Dès la naissance et jusqu’à ce que vous

  • déménagiez à l’étranger;
  • cessiez votre activité professionnelle en Suisse;
  • cessiez votre activité professionnelle à l’étranger au service de la Confédération;
  • atteignez l’âge ordinaire de la retraite AVS. À partir de cet âge, vous pouvez percevoir la rente de vieillesse AVS. La couverture décès subsiste.

Vos cotisations pour le 1er pilier dépendent de votre salaire: vous devez verser 10,25 % au total de votre salaire, qui sont répartis entre l’AVS, l’AI et l’APG. Vous en versez une moitié, soit 5,125 % et votre employeur l’autre moitié. (État au 01.01.2019)

Vous n’avez absolument rien à faire, car votre employeur prélève la cotisation AVS/AI de votre salaire et la transfère avec sa propre cotisation pour l’assurance-chômage directement à la caisse de compensation. Vous pouvez le voir sur votre décompte de salaire. Les frais administratifs sont également à la charge de votre employeur. 

Si vous possédez le statut d’indépendant, vous devez vous-même verser l’intégralité des cotisations à l’AVS/AI/APG, soit 10,25 %.

Vous travaillez? Le 1er janvier de l’année où vous fêtez votre 18e anniversaire est le jour de référence. Vous commencez alors à cotiser pour le 1er pilier.

Vous ne travaillez pas? Dans ce cas, vous versez vos cotisations à compter du 1er janvier de l’année où vous fêtez votre 21e anniversaire.

Vous prenez votre retraite? Votre obligation de cotisation à l’AVS expire quand vous atteignez l’âge de la retraite, soit 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes.

Vous prenez votre retraite anticipée? Alors vous êtes toujours tenu(e) de verser vos cotisations jusqu’à l’âge ordinaire de la retraite.

Vous travaillez toujours alors que vous avez atteint l’âge de la retraite? Dans ce cas, vous continuez également de cotiser, mais moins, puisque vous bénéficiez d’une exonération progressive.

Vous avez travaillé pendant un certain temps à l’étranger? Vous avez eu un accident et perçu des indemnités journalières de maladie? Vous n’avez versé aucune cotisation pendant vos études? Il est alors possible que vous ayez des lacunes de cotisation auprès de l’AVS/AI. Et cela est malencontreux, car le montant de votre rente AVS pourrait s’en trouver diminué, d’au moins 2,3 % par année de cotisation manquante.

Vous pouvez demander par écrit ou en ligne à votre caisse de compensation AVS un extrait de compte, ce qu’on appelle l’extrait de CI, pour déterminer si vous avez des lacunes de compensation. Si votre compte présente des lacunes injustifiées, vous avez 30 jours pour réclamer une rectification. 

En cas de lacunes de cotisation AVS avérées, vous pouvez les combler en versant les cotisations AVS/AI manquantes. Cependant, cette possibilité se limite aux cinq dernières années suivant la lacune de cotisation et nécessite que vous ayez été assuré(e) en Suisse pendant cette période.

Si vos lacunes de cotisation sont dues au fait que votre employeur n’a pas versé les cotisations, vous pouvez vous appuyer sur vos décomptes de salaires. Ainsi, vous pouvez prouver le cas échéant que vous avez travaillé pendant la période en question et que vos cotisations AVS ont bien été prélevées sur votre salaire. Dans ce cas, les cotisations correspondantes vous sont créditées.

Vous avez assez travaillé. Les femmes atteignent l’âge de la retraite AVS à 64 ans et les hommes à 65 ans. Vous avez la possibilité d’avancer de deux ans maximum votre rente AVS ou de la reculer de cinq ans maximum. Vous devez toutefois en faire la demande.

Plus vous partez tôt à la retraite, moins votre rente est élevée. Soit concrètement: Si vous avez avancé votre départ à la retraite d’un an, votre rente AVS est réduite de 6,8 %. Si vous souhaitez toucher votre rente deux ans à l’avance, elle diminue de 13,6 %. 

Bon à savoir: vous partez en retraite anticipée, mais souhaitez malgré tout percevoir l’intégralité de votre rente AVS? C’est possible. Mais seulement si vous ne touchez votre rente qu’à partir de l’âge ordinaire de la retraite. Jusqu’à cette date, vous devrez continuer de verser vos cotisations à l’AVS.

Un départ à la retraite plus tardif se traduit par une rente plus élevée. Vous pouvez reporter votre rente AVS de cinq ans maximum. Plus vous attendez, plus votre rente est élevée:

  • 1 an : +5,2%
  • 2 ans: +10,8%
  • 3 ans: +17,1%
  • 4 ans: +24,0%
  • 5 ans: +31,5%

Vous n’êtes pas obligé(e) de déterminer à l’avance la durée du report de votre rente. Dès que vous avez dépassé l’âge ordinaire de la retraite d’un an, vous pouvez percevoir cette dernière à tout moment. Et profiter de votre retraite.

L’assurance optimale pour vous?
Nous la trouverons ensemble lors d’un entretien personnel.
Demander un conseil
CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Épargner et investir
Épargner est toujours judicieux. Ensemble, nous identifions la solution de prévoyance qui vous convient le mieux.

Nos assurances vie et prévoyance
Il n’est jamais trop tôt pour penser à demain. Trouvez la couverture financière qui vous convient. Aperçu de nos solutions.
Comment fonctionne le 3e pilier? Que faut-il savoir sur la LPP? Les réponses à toutes vos questions dans nos guides sur la prévoyance. 
Suivez-nous