Allianz Risk Barometer 2019: les principaux risques 
commerciaux pour les entreprises suisses

Vers le guide Business

L’Allianz Risk Barometer recense chaque année les principaux risques d’entreprises à l’échelle mondiale. Cette année, l’enquête menée auprès de quelque 2500 experts issus de 86 pays a révélé une information surprenante concernant la Suisse.

Si l’interruption d’exploitation reste le principal risque commercial cité, la peur d’une cyberattaque gagne du terrain et se retrouve pour la première fois à la deuxième place du classement. Mais ce n’est pas tout: les changements juridiques relatifs à l’environnement économique sont également une source d’inquiétude pour les entreprises. Les incertitudes, notamment induites par les guerres commerciales, les taxes douanières, les sanctions économiques et les doutes liés aux négociations sur le Brexit, arrivent, cette année, à la troisième place, à égalité avec la crainte de catastrophes naturelles. Autre nouveauté: la pénurie de main d’œuvre et l’atteinte à la réputation font désormais partie du top 10 des préoccupations.

«Le contexte dans lequel évoluent les entreprises est devenu imprévisible; les risques vont en augmentant – l’enquête auprès des professionnels du risque le montre clairement. Il est d’autant plus important pour une entreprise de prendre suffisamment tôt les mesures qui s’imposent pour identifier ses risques potentiels et agir en conséquence», insiste Gregor Huber, responsable Assurances entreprises d’Allianz Suisse. Les assureurs sont des partenaires importants dans ce domaine, dans la mesure où ils offrent un soutien dans l’analyse des risques et fournissent des produits de sécurisation. Nous avons, par exemple, récemment complété Cyber Risk, notre assurance pour les PME, par le module de couverture «Cyber Crime – Social Engineering»: elle inclut désormais les dommages dus à l’escroquerie au moyen d’instructions ou de factures falsifiés.

Avec les scandales autour des données, les pannes informatiques de grande ampleur et le renforcement des dispositions sur la protection des données, les entreprises prennent de plus en plus conscience des dangers du cyberespace. Jens Krickhahn, Practice Leader Cyber, AGCS Europe centrale et orientale le confirme: «Nous sommes arrivés à un stade où les entreprises considèrent les cyberrisques comme tout aussi importants que les risques traditionnels.» Dans le cybermonde, les menaces ne viennent plus seulement de pirates informatiques déployant des méthodes toujours plus innovantes de vol de données, d’escroquerie en ligne ou de cyberchantage. Des groupes entiers de hackers proches des gouvernements visent les exploitants d’infrastructures critiques et attaquent les entreprises pour leur dérober des données précieuses ou des secrets commerciaux.
Selon l’Allianz Risk Barometer, les interruptions d’exploitation restent le risque le plus redouté. Mais les causes se multiplient. L’incendie et les catastrophes naturelles ne sont en effet plus les seuls responsables. Les arrêts de production sont de plus en plus souvent causés par des pannes informatiques, des rappels de produit, des problèmes de qualité ou la pollution. Autre constat frappant: les cyberrisques et les risques d’interruption d’exploitation sont toujours plus liés, les rançongiciels et les pannes informatiques entraînant rapidement une paralysie de la production ou des services. Il n’est donc pas surprenant que les cyberincidents constituent actuellement la cause la plus redoutée des interruptions d’exploitation.
L’année 2018 a marqué un tournant dans le commerce mondial. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, la hausse des taxes douanières et les sanctions économiques (Russie, Iran) pénalisent le commerce extérieur et accroissent toujours plus le nombre des entreprises qui craignent d’éventuels changements juridiques dans les échanges économiques. Et avec l’issue incertaine des négociations sur le Brexit, un nouveau risque commercial se dessine pour l’année 2019..
Allianz Risk Barometer 2019: Die 10 wichtigsten Geschäftsrisiken in der Schweiz
L’assurance optimale pour vous? 
Nous la trouverons ensemble lors d’un entretien personnel.
Demander un conseil
CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER
De quoi faut-il tenir compte lorsqu’un(e) collaborateur/trice est victime d’un accident ou d’une grave maladie pendant un délai de congé? Nous vous disons tout.
Pour les entreprises disposant de flottes de véhicules, l’inattention au volant est un vrai problème. La prévention est donc le mot d’ordre pour éviter les dommages.
Le réseautage croissant de l’économie rend les entreprises plus vulnérables aux cyberattaques.
Suivez-nous