Limiter les sinistres des flottes grâce à une prévention ciblée

Vers le guide Business

Il faut parfois du courage pour appeler les choses par leur nom et initier des changements. Pour les entreprises disposant de flottes de véhicules, l’inattention au volant est un vrai problème qui peut engendrer des frais élevés et avoir des incidences graves. La prévention est donc le mot d’ordre pour éviter les dommages. Mais dans la mesure où personne ne provoque un dommage de manière intentionnelle, il n’est pas toujours évident de parler de prévention. «Il est important pour moi que les véhicules et les conducteurs de nos clients puissent accomplir leurs tâches efficacement, déclare Christoph Kamber, spécialiste de la prévention chez Allianz Suisse. Avec la gestion de la prévention, nous visons une efficacité durable pour nos clients et voulons, par là même, contribuer à réduire les frais de sinistres.» C’est ainsi que Christoph Kamber décrit le programme de prévention Fleet Efficiency.

Que comporte ce programme concrètement? Pour répondre à cette question, Christoph Kamber donne un exemple issu de la pratique: «Dans le cadre de notre analyse annuelle du portefeuille de flottes, nous avons constaté que la sinistralité d’un de nos clients n’était pas optimale. Les frais de sinistres supérieurs à la moyenne ainsi que le nombre de sinistres indiquaient la nécessité de mettre en place des mesures spécifiques. Forts de ces résultats, nous avons cherché le dialogue avec ce client et il s’est avéré que celui-ci se posait des questions depuis un certain temps déjà. Il avait l’impression que ses conducteurs étaient à l’origine de trop de «dommages bagatelles»: une bosse par-ci, une rayure par-là, etc. Des petits dommages qui, pour la plupart, n’ont pas été déclarés à l’assurance. Toutes les réparations qui semblaient rentrer dans le cadre de la franchise étaient effectuées et réglées directement. Le nombre de sinistres effectifs étaient donc 30 % plus élevé que celui établi par Allianz.

Nous nous sommes mis d’accord sur la marche à suivre, qui a consisté à analyser les données des sinistres déclarés enregistrés dans la base de données d’Allianz. Les déclarations de sinistres ont été passées en revue une par une pour déterminer les causes réelles des dommages. Pour ce faire, il a fallu analyser les informations saisies par les personnes ayant déclaré les sinistres, les véhicules et les conducteurs impliqués, les lieux des sinistres, mais aussi les jours et les heures enregistrés. Ces données ont été complétées par celles du client concernant les cas de sinistres non déclarés.

Et les résultats ont été sans équivoque: la plupart des sinistres ont eu lieu à l’entrée et à la sortie des conducteurs chez/de chez leurs clients. Il a en outre été observé que le manque de visibilité arrière de certains véhicules rendait les manœuvres plus difficiles. Les analyses ont également révélé que lors de l’arrivée chez les clients et avant de repartir, les rapports d’état étaient envoyés depuis des appareils mobiles.»

En résumé, Christoph Kamber a constaté que les risques en matière de manœuvres étaient liés à un certain nombre de facteurs, à savoir les capacités des conducteurs, la technologie des véhicules, les vitres arrières et latérales teintées et la distraction causée par les manipulations sur des appareils mobiles.

«Nous avons présenté les résultats qui ressortaient des analyses au client et en avons discuté en détail avec lui. Nous lui avons par ailleurs démontré que les frais de sinistres non couverts par l’assurance, tels que les frais de réparation inférieurs à la franchise et les frais de procédure propres au client (de la déclaration de sinistre à la remise en service du véhicule réparé) représentaient quasiment 1350 francs par sinistre. Les frais non couverts par l’assurance s’élevaient ainsi au total à plus de 30 000 francs pour une flotte de 48 véhicules. Cela représente un grand potentiel d’économie pour l’entreprise», affirme Christoph Kamber.

«Nous avons conseillé au client de mettre en place un programme de prévention sur les 18 mois suivants. Ensemble, nous avons envisagé toutes les possibilités et défini les étapes suivantes:

  • informer tous les conducteurs concernés et leurs cadres dirigeants des résultats obtenus et de l’intention de réduire le nombre de sinistres au cours des mois à venir;
  • transmettre chaque trimestre à toutes les personnes concernées des statistiques sur les sinistres;
  • tenir davantage compte de la visibilité circulaire lors de l’acquisition de nouveaux véhicules;
  • interdire l’utilisation d’appareils de communication lorsque le moteur tourne;
  • faire participer tous les conducteurs et leurs cadres dirigeants à un exposé présenté par un spécialiste de la prévention d’Allianz dans le cadre de la formation continue annuelle.

Aujourd’hui, neuf mois plus tard, nous constatons avec satisfaction que le sens des responsabilités des conducteurs s’est nettement développé. L’acquisition de nouveaux véhicules avec une meilleure visibilité circulaire a permis de faciliter les manœuvres des conducteurs. Nous avons en outre fait figurer dans chaque véhicule un slogan incitant les conducteurs à éteindre leur téléphone portable avant de démarrer le moteur. La confiance des clients du gestionnaire de la flotte s’en est trouvée renforcée car pour les conducteurs, il ne s’agit pas d’un simple slogan, mais d’un réel engagement à prendre leurs responsabilités. Le nombre de sinistres a été réduit de plus de 30 % et les frais non couverts par l’assurance ont diminué de plus de 40 %.

Il convient à présent de planifier les prochaines mesures. Car la prévention n’est pas un acte isolé, mais une série de mesures à appliquer avec constance», conclut Christoph Kamber.

L’assurance optimale pour vous? 
Nous la trouverons ensemble lors d’un entretien personnel.
Demander un conseil
CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER
Un moment d’inattention et c’est déjà trop tard: un dommage survient sur le lieu de travail – provoqué par un employé. Dans un tel contexte, qui répond du dommage?
Quand une résiliation immédiate par l’employeur est-elle justifiée? Quelles sont les conséquences d’une résiliation extraordinaire du contrat de travail?
Le coût de votre parc automobile tient pour l’essentiel à une gestion judicieuse des sinistres. Découvrez quelques précieux conseils dans cette section.  
Suivez-nous